Le Département de géographie affirme son souci d’inclusivité

Montréal, le 3 mars 2017 – S’inscrivant dans les prises de positions récentes en ce sens par d’autres organisations du milieu de la géographie, le Département de géographie de l’Université de Montréal a tenu à réitérer son esprit d’ouverture et d’inclusion. C’est lors de sa 350e Assemblée départementale tenue le 17 février dernier que l’assemblée a adopté à l’unanimité la résolution suivante :
À la lumière de la politique de l’actuelle administration des États‐Unis en matière de science et d’immigration et suite à l’attentat qui a eu lieu au Centre Culturel islamique de Québec en janvier dernier, le Département de géographie de l’Université de Montréal souhaite affirmer son dévouement à la construction de lieux de recherche et d’apprentissage inclusifs et sécuritaires pour tous ses membres et visiteurs, peu importent leurs croyances, leurs origines ethniques ou nationales, leur genre ou orientation sexuelle, leur statut migratoire ou leur condition physique et mentale. Nous considérons que le dialogue et les apprentissages mutuels à travers les différences enrichissent notre milieu. Nous affirmons également de l’importance de la liberté d’expression académique en recherche et enseignement et nous déplorons une politique anti‐savoir, particulièrement en ce qui concerne la recherche liée aux changements climatiques ainsi qu’aux inégalités socio‐spatiales et raciales. Nous considérons enfin que la liberté de mobilité géographique est étroitement liée à la liberté d’expression.
Dans cet esprit, la direction du Département de géographie affirme sa volonté à offrir des espaces inclusifs et sécuritaires et invite ses membres et collaborateurs qui pourraient avoir besoin de soutien ou encore qui souhaiteraient discuter de ces enjeux à la contacter.

http://geographie.umontreal.ca/fileadmin/Documents/FAS/geographie/Nouvelles/Communique_Inclusivite_Dpt_Geographie_UdeM_03_03_2017.pdf